29 août 2009

Raggalendo (2005) de Yvias

Les quatre cousines des alentours de Lanvollon s’en donnent à cœur joie. Mettre en musique l’accent breton (vif en début de phrase, langoureux en fin et malicieux sur toute la ligne) est une véritable jouissance qui renvoie la madeleine de Proust aux oubliettes de l’Histoire pour toute une génération de bretons en mal de souvenirs et d’identité perdue. Oh ghast ma Doue ! En deux albums, Raggalendo prouve que l’on peut marier humour et talent sans pour autant prendre la grosse tête. Et pourtant, l’accent n’est pas le seul héritage... [Lire la suite]
Posté par herve22 à 18:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]