Zoo_pochetteLe club Med mène à tout à condition d’en sortir. Et lorsque trois ex du Club (Joël Daydé, Daniel Carlet et Michel Hervé) amateurs de Blood Sweet & Tears cessent la condition de G.O., ils se tournent naturellement vers la musique et rejoignent trois musiciens de studio (Pierre Fanen, Michel Ripoche et Tony Canal) et quelques amis, pour former… Question ! Un groupe qui, après quelques dates à Paris et en Suisse, entrent en studio en 1969 et enregistre huit titres qui restent sur l’étagère. En sortant, aucun disque mais un nouveau nom : Zoo. L’album finit néanmoins par sortir, mais dans une discrétion absolue. Et comme il faut bien manger, Zoo accompagne David-Alexandre Winter (le futur père d’Ophélie).
Quelques mois plus tard, après une présence chahutée au Festival de d’Amougies sous leur nom, Tony Canal craque et rejoint définitivement Joe Dassin. La B.O. du film « Champignon » est à peine sèche que l’hémorragie continue. En 1970 Joël Daydé tente l’aventure solo tandis que Pierre Fanen part accompagner Eddy Mitchell. S’il n’est pas remplacé, ce n’est pas le cas du chanteur. Rebaptisé Ian Bellamy, l’anglais Ian Stuart tient le micro après une petite annonce passée au Melody Marker. C’est avec lui que le deuxième album est enregistré en septembre. Un opus qui va servir d’indicatif à deux radios new yorkaises. Une promo inattendue qui pousse RCA à compiler les deux albums pour le marché américain.
Zoo collabore ensuite avec Léo Ferré pour deux titres ("Le chien" et "The nana"" parus sur l'album "Amour, anarchie,Ferre 70 Vol. 1") puis sort un 45t commun avec Eddy Mitchell « Dodo, métro, boulot, dodo ». Après quelques dates en Angleterre, c’est au tour de Michel Bonnecarrere de tirer sa révérence. C’est donc sans lui que sont produits la B.O. du film « Les jambes en l’air » avec Francis Blanche et le SP « Hard times, good times » qui connaîtra son petit succès. La même année 71, le groupe croise à nouveau la route de Léo Ferré pour l’album « La solitude » puis celle de Nicoletta pour l’album « Visage ».
En 1972 sort le troisième album « Hard times, good times ». Un album parfois Rythm & Blues qui bénéficie d’une distribution en Grande Bretagne et aux Etats-Unis. Mais faute de succès international, en octobre 72, le groupe cesse toute activité non sans avoir sorti un dernier 45t « Life is living ».
Près de quarante ans plus tard, en 2009, le morbihanais Michel Hervé, Joël Daydé et huit autres musiciens redonnent vie à Zoo ! Un album live sorti en 2010 témoigne de ce nouveau départ.

A ranger entre Dynastie Crisis et Triangle

A écouter sur Myspace

Avant Zoo
: Question (premier nom du groupe) – New Strangers (Joël Daydé, Daniel Carlet et Michel Hervé) - Kelton, Triangle, Ronnie Bird, Antoine (Pierre Fanien). Dans le line up 2010, notons la présence de René Lebhar qui fut guitariste de Claude Nougaro, Michel Jonasz, Liz Mc Comb, Ray Charles, Francis Cabrel...) et du batteur David Rusaouen qui joua avec Alan Stivell, Dan ar Braz, Gilles Servat...) et exerce toujours pour Gwendal

Que sont-ils devenus ?
Daniel Cartet est aujourd’hui compositeur, arrangeur et directeur artistique. est l’auteur du tube éternel qu’est « Mamy blues » connu et interprété par Nicoletta.
Michel Hervé a joué dans Magma. Il est toujours bassiste pour la fine fleur de la variété française. D’origine bretonne, il est également aux côtés d'Alan Stivell et de Dan ar Braz. En 2009, Michel Hervé, Joël Daydé et huit autres musiciens reprennent le chemin du Zoo.
Michel et André Hervé (aujourd'hui décédé) rejoignent Maria Popkiewicz au chant et créent ZOU (Zon Orchestra Unlimited) avec un disque éponyme en 1974 sans grand succès, si ce n’est la première partie de la tournée « Rockin ‘in Nashville » d’Eddy Mitchell
Joël Daydé s’est tourné vers le Blues. Après Zoo, il signe chez Barclay et sort son premier album solo « J’aime ». En 1971, il enregistre aussi le fameux titre « Mamy Blue ». En 1977 il signe chez Phonogram et enregistre l’album « J’en ai marre / HLM Blues ». Dans les années 80, il enregistre des spots de pub. Mais nouvel album solo en 1995 : « Spleen Blues » qui ne sort jamais…
Pierre Fanen (1946-2000) est devenu guitariste de studio. On peut l’entendre en live derrière Eddy Mitchell sur l’album « Olympia 1980 » et « Palais des Sport 1984 ». Il rejoint ensuite Jean-Jacques Milteau. Il collabore avec le chanteur occitan Joan-Po Verdier avant de tourner avec sa propre formation. Parallèlement, il créé les méthodes et partitions pour guitare « Pierre Fanen ».
Tony Canal rejoint Joe Dassin en 1969.
Michel Bonnecarrere se lance dans l’aventure Ophucius.
Seul sous son nom, avec Augustin Dumay ou encore avec Jean-Pierre Castelain, Michel Ripoche enregistre plusieurs albums.
Et l’on reparle de Ian Bellamy dans le groupe Clearlight dans l’album « Les contes du singe fou » en 1977.
En 1972, Christian Devaux remplace Victor Coletta dans l'orchestre d'Eric Erday.

Fiche technique de Zoo
Ou : Naoned
Quand : entre 1968 et 1972. Reformation en 2009
Site internet
Genre : Progressif
Line up
1968 : Joël Daydé (Chant) - Daniel Carlet (Sax, Violon) - Michel Hervé (Basse) - Pierre Fanen (Guit) - Michel Ripoche (Sax, Violon, Trombone) - Tony Canal (Trompette) - André Hervé (Claviers) - Christian Devaux (Batterie) - Michel Bonnecarrere (Guit)
1969 : Joël Daydé (Chant) - Daniel Carlet (Sax, Violon) - Michel Hervé (Basse) - Pierre Fanen  (Guit) - Michel Ripoche (Sax, Violon, Trombone) - André Hervé (Claviers) - Christian Devaux (Batterie) - Michel Bonnecarrere (Guit)
1970 : Daniel Carlet (Sax, Violon) - Michel Hervé (Basse) - Michel Ripoche (Sax, Violon, Trombone) - André Hervé (Claviers) - Christian Devaux (Batterie) - Michel Bonnecarrere (Guit) – Ian Stuart aka Ian Bellamy (Chant)
1971 : Daniel Carlet (Sax, Violon) - Michel Hervé (Basse) - Michel Ripoche (Sax, Violon, Trombone) - André Hervé (Claviers) - Christian Devaux (Batterie) - Ian Stuart aka Ian Bellamy (Chant)
2010 : Michel Hervé (Basse) - Cyril Zardé (Violon) - Joël Daydé (Chant) - Brenda Della Valle Hervé (Chant) - Maria Popkiewicz (Chant) - Bertrand Richard (Claviers) - David Rusaouen (Batterie) - René Lebhar (Guit) - Patrick Bourgoin (Sax) - Jean-Marc Welch (Trombone)
Albums
1969 : "Zoo" (Riviera)
1970 : "I shall be free" (Riviera)
1972 : "Hard times, good times" (Riviera)
2010 : Live "Episode one"